La communication avec bébé n’est pas toujours évidente…j’ai faim, j’ai soif, j’ai sommeil, j’ai peur… tant de choses différentes qui se traduisent par des pleurs.
Et si on discutait avec des gestes ?!  

La langue des signes

  • À l’origine

La langue des signes est une langue véritable.  Elle est la langue utilisée par les personnes sourdes et muettes, qui ne peuvent parler avec leurs voix. 
Elle sollicite les gestes, mais implique également la posture corporelle, le faciès, et l’articulation (même muette). 
La langue des signes n’est pas universelle. Elle reflète le culte, l’approche visuelle de chaque pays. C’est pourquoi en France, on parle la LSF (langue des signes française). 

 

  • Un peu d’histoire (LSF)

La langue des signes est la langue la plus ancienne dû au larynx non formé de nos ancêtres. Elle sera oubliée avec l’évolution de la langue orale et réapparaitra au 18ème siècle. Elle connaitra des hauts et des bas durant une centaine d’année, pour connaitre un réveil sans retour en 1980.

Et les signes avec bébé alors ?

  • Son histoire

Les chercheurs commencent à se pencher sur le sujet dans les années 80, lorsqu’ils observent que la communication des enfants de parents sourds acquièrent une communication plus tôt que les enfants de parents entendant. En parallèle, des chercheurs spécialistes du langage et du développement de l’enfant ont encouragé la mise en place d’un langage simplifié inspiré de la langue des signes et des gestes naturels du bébé. 
Les signes avec bébé sont toutefois un langage et non une langue au même titre que la LSF. 

  • Et concrètement…

Les bébés acquièrent leur premiers gestes au alentour de 8-9 mois. Avec cet outil, ils pourrons donc se faire comprendre et communiquer avec leur entourage, ce qui n’est possible avec la langue parlée que vers 2 ans. Du fait de cette écoute et compréhension rapide de la part des parents, l’enfant grandit dans un environnement plus serein, où l’anxiété et le stress sont largement diminués. 

On compte cette pratique dans le « parentage proximal » qui repose sur la théorie de l’attachement. 

Que vivons-nous ?

  • Une chanson gestuée pour se dire bonjour
  • L’apprentissage des mots du jours autour d’un jeu
  • Une comptine gestuée allant avec le thème
  • Un nouveau jeu afin de réviser les mots appris

Ce temps d’apprentissage est avant tout destiné aux parents afin qu’ils puissent à leur tour, le mettre en pratique à la maison. Les enfants sont cependant les bienvenus, ce sera l’occasion de les familiariser à la pratique. En fonction de leur âge, ils participeront à l’atelier ou bien seront au milieu de nous en motricité libre. 

Je vous remet un support avec les mots et la comptine du jour afin d’éviter tous les trous de mémoire ! 

10 questions les plus fréquentes

Non, au contraire ! Puisque nous associons toujours le veste à la parole, l’enfant entendra encore mieux les mots (que nous aurons tendance à mieux détacher, voir à répéter) et il aura tendance à parler plus tôt et avoir un vrai intérêt et plaisir des mots.

Un seul des deux parents peut signer avec son enfant. L’autre parent aura certainement envie de s’y mettre une fois qu’il aura constaté que « ça marche » et que son enfant fait effectivement un geste précis pour s’exprimer.

Non, c’est au contraire un outil destiné aux enfants entendants puisque la parole est toujours associée au signe.

L’enfant sait parfaitement s’adapter aux différentes personnes et situation. Il trouvera simplement un autre mode de communication avec une personne qui ne signe pas.

Les signes seront un plus qui permettront à l’enfant une communication encore plus précise, plus ludique et surtout plus complice.

Inutile d’avoir une mémoire d’éléphant ! Avec quelques signes de base, surtout au démarrage, cela suffira. Vous augmenterait petit à petit au rythme de votre enfant.

Personne ne sera chez vous vous pour vérifier si vous faites le signe correctement. Et même si vous préférez modifier volontairement un signe qui ne vous « parle » pas, libre à vous ! Par contre, fait toujours le même geste pour que l’enfant est un repère.

Il n’est jamais trop tard pour découvrir les signes. Un enfant commençant à parler s’amusera beaucoup avec les comptines gestuelles. Et face à l’imprécision de certains de ces mots, il sera content d’avoir un soutien grâce à un petit signe.

Les années s’amuseront tout de suite à faire des signes à leur petit/e frère / soeur ; apprenez-leur quelques signes et vous verrez qu’ils seront presque plus assidus que vous pour signer avec le bébé !

Votre enfant aura d’abord une phase d’observation ; puis avec plus ou moins de temps selon son âge, il s’appropriera le geste, que ce soit par jeu, par mimétisme ou par nécessité. Il fera un premier signe (qui ne sera pas toujours aisé à repérer) et ce sera ensuite l’effet boule de neige : lorsque l’enfant voit qu’il se fait comprendre grâce à un signe, d’autres signes arrive ensuite très vite !

Pour qui ?

Ces ateliers sont à destination de tous parents qui désirent signer avec leur bébé. Ils ne requièrent aucun niveau ni aucunes connaissances préliminaires en LSF

Ces ateliers attendent parents et enfants. Les frères et soeurs ainés sont également les bienvenus. 

Ces interventions peuvent également avoir lieu dans des lieux d’accueil, médicaux,  sociaux, associatifs… 

N’hésitez alors pas à me contacter afin d’établir un projet et des tarifs en cohérence avec vos besoins et votre structure. 

10 bonnes raisons de signer avec bébé

Tisser un lien privilégier et complice 

Développer la motricité fine 

Diminuer les frustrations, pleurs et colères

Être présent en donnant du temps et de l’attention 

Stimuler les apprentissages 

Échanger avant l’arrivée de la parole 

Sert de tremplin pour l’acquisition du langage 

Être dans le jeu 

Avoir un langage secret 

Se créer des souvenirs merveilleux 

Infos pratique & Tarifs

Atelier d’1h

15€  – 1 parent & 2 enfants
Si personne supplémentaire +5€ par personne supplémentaire

Lieu à déterminer, Aix-en-Provence

Envie d’une nouvelle communication ?